11 janvier 2017

L'histoire des chaussons

Tout a commencé avec la paire de chaussons d'école de Petit Ours devenue trop petite. Plutôt que d'en acheter, j'ai décidé d'en coudre et de les décorer à son goût. Lors de mes pérégrinations sur la toile, je suis arrivée chez Mme Cory et j'ai tout à coup entendu une voix derrière moi qui disait "Attend Maman, montre. Wouah ! ". Chaussons super héros donc. Et comme je devais coudre une paire pour P'tit Loup, son frère a demandé que je fasse exactement les même.

J'ai utilisé les patrons et tuto de Et moi alors dans tout ça ! Ma silhouette portrait s'est chargée de couper les motifs dans le simili cuir. Gain de temps et précision de coupe formidable ! Puis j'ai entrepris de les coudre. Gros fiasco. Le simili se déformait sous mon pied de biche, pourtant en Téflon, et j'ai pu tout jeter. Après avoir tout recoupé (ou plutôt que ma portrait l'ait fait pour moi) j'ai thermocollé mes appliqués... et les ai fait fondre au passage. L'occasion de me rendre compte que le pied de biche Téflon ne glisse absolument pas sur du simili fondu ! Du coup, je l'ai joué feignasse : le thermocollant semblait suffire. J'ai donc décidé de laisser en l'état et de monter mes chaussons.

Voilà les résultats.Et un Petit Ours qui était ravi d'avoir ses chaussons pour l'école. Par contre, on ne compte plus le nombre de fois où les copains lui ont demandé pourquoi il avait deux chaussons différents aux pieds.

 

DSCN6095-001

DSCN6097-001

DSCN6110-001

 

Fin de l'histoire ? Et non ! Ce serait trop simple.

Parce que si à écrire, c'est très rapide, il m'aura bien fallu en réalité plus de deux semaines pour réaliser tout ça. Du coup, les chaussons de P'tit Loup étaient déjà trop petits et n'ont été portés qu'un jour.

Après quelques jours d'école, Petit Ours était désolé de me montrer que les motifs sur ses chaussons se faisaient la malle. Et oui ! Thermocoller / fondre le simili ne suffisait absolument pas et j'ai du tout reprendre à la main. Ça m'apprendra à faire ma fainéante.

Les chaussons sont donc repartis à l'école, pour découvrir quelques jours plus tard qu'un élastique n'avait pas tenu et apprendre au passage que les semelles, pourtant en cuir, glissaient trop et n'étaient pas adaptées aux activités de l'école. Bref, retour des chaussons à la maison pour les réparer et achat d'une paire du commerce. Sauf qu'entre temps, j'avais cousu une seconde paire pour la maison pour Petit Ours (en cousant soigneusement tous mes appliqués cette fois ci).

Toujours sur le thème des super héros.

20161114_192114-001

 

Pour finir, Papa Lours voyant les chaussons jumeaux de ses deux fils m'avait demandé les mêmes. Un patron maison et quelques essais plus tard, les voilà ! Il les a trouvés au pied du sapin. Cette fois ci j'ai fait simple : les motifs sont en flex.

DSCN6289-001

 

Au final, P'tit Loup n'a toujours pas de chaussons cousus par maman, Petit Ours et Papa Lours marchent toujours aussi souvent pieds nus qu'avant. Mais effet inattendu et bienvenu Petit Ours n'a plus peur d'aller seul aux toilettes quand il fait nuit. Bah ouais, un super héros ça n'a pas même pas peur ! Et rien que pour ça, ça en valait la peine !

 


23 avril 2016

Reprisage...

Petit Ours est très actif. Il court, saute, joue, tombe, se traîne à 4 pattes, dessine, fait de la peinture... Résultat, rares sont ces pantalons qui ne sont pas au choix troués ou tâchés.

Pour les pantalons troués, j'ai essayé les rustines thermocollantes. Mais Petit Ours trouve que c'est moche et tire dessus. Sans compter qu'elles ne tiennent pas au lavage et se décollent.

J'ai donc improvisé un petit quelque chose. Et vu le grand sourire de Petit Ours quand il l'a découvert le lendemain matin, c'est un franc succès. Il était tout fier de le montrer à ses copains ! Plus question qu'il les décolle. D'une part parce que maintenant, il aime, d'autre part parce que c'est devenu chose impossible. Héhé.

DSCN5367-001

DSCN5373-001

DSCN5376-001

J'ai encore un pantalon sur lequel les rustines sont déjà collées. Je broderai donc dessus. Mais pour les suivant, je customiserai les rustines avant de les coller puis les coudre au pantalon. Parce que ça fait une sacré épaisseur dans laquelle piquer l'aiguille et ça fait mal aux doigts !

Posté par fabia68 à 21:34 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 octobre 2015

Vent d'automne

Une petite couture simple mais colorée comme j'aime !

ça ne casse pas trois pattes à un canard : ce ne sont que de bêtes rectangles de tissus assemblés ensemble. Ceci dit, Petit Ours en avait bien besoin et est ravi. De quoi lui couvrir le cou sans ressortir tout de suite les écharpes ou snood d'hiver.

DSCN4962-001

 

 

Posté par fabia68 à 17:58 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 août 2015

Jupe swan

Je continue dans mes cadeaux avec cette fois une jupe.

Je suis partie de la jupe swan de Papillon & Mandarine. Mais comme je voulais une jupe que la demoiselle pourrait porter tous les jours, exit le tulle et place au coton. Et joie, mes recherches internet m'ont conduite jusqu'au blog de Peggy, Les Mots Doux, qui a elle même réalisé la jupe dont je rêvais. Ses explications m'ont été d'une grande aide !

Allergiques aux fronces et à la couture à la main, passez votre chemin !

 Jupe cousue en taille 8 ans.

DSCN4444-001

DSCN4454-001

 

PicsArt_1438982994480

PicsArt_1438982921855

 

Coton vieux rose à étoile et popeline taupe : Mondial Tissus. 

 

Posté par fabia68 à 17:53 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 juin 2015

Moneta

Nouvelle robe.

Je pensais passer à autre chose, mais Anne-Lise de Je t'aime mon loup m'a proposé de remettre le couvert avec une nouvelle couture en parallèle. Bouh la tentatrice ! Et comme je suis faible j'adore ce genre d'échange, il ne lui a pas fallu beaucoup d'efforts pour me convaincre !

Cette fois, nous avons choisi la robe Moneta de Colette Patterns. Du jersey, aucune pince, simplicité comme mot d'ordre.

La robe est déclinable en trois versions, avec ou sans col, avec ou sans poche... bref, de multiples possibilités !

J'ai choisi la version manche courte, sans col et j'ai finalement viré les poches en cours de projet. Un projet ultra simple, rapide et agréable à coudre. Et vues les températures estivales que nous avons ces derniers jours, cette robe tombe à point nommé !

Mes regrets :

- la jupe est un peu courte à mon goût. Quelques centimètres supplémentaires ne m'auraient pas déplus.

- l'encolure est un peu large et baille. Décidément... Le patron préconisait "Si vous êtes entre deux tailles, choisissez la plus grande des deux", je pense que j'aurai du prendre celle d'en dessous pour le corsage.

- je n'avais pas d'élastique transparent, je n'en ai même jamais vu et ne savais pas que ça existait. J'ai donc froncé la jupe avec de l'élastique blanc de 8mm de largeur qui sert désagréablement la taille. Dommage parce que, cela mis à part, la robe est un plaisir à porter ! L'élastique transparent est-il plus agréable ? L'utilisez vous ?

- le tissus que je trouvais sympa quand je l'ai acheté ne m'enchante pas plus que ça une fois porté.

DSCN4099-001

Un peu plus et mes jambes se confondaient avec le blanc du buffet...

DSCN4085-001

DSCN4086-001

Patron : Moneta de Colette Patterns en taille L - jersey viscose de Mondial Tissu

Robe entièrement cousue à la surjeteuse mis à part les ourlets faits à la machine avec l'aiguille double.

La version d'Anne-Lise est en ligne ici !

Et avec cette robe, je participe pour la première fois au défi des sérial défieuses. Ce mois ci le thème était "cap de coudre un pdf".

bannière sérial défieuse


28 mai 2015

J'ai fait une robe... que je porte !

Suite de mon aventure robe avec Anne-Lise de Je t'aime mon loup.

Après ma toile, je me suis lancée plutôt confiante dans la confection de la version finale de ma robe.

Aucun souci pour la jupe. Assemblée à la surjeteuse, elle a été ultra rapide à faire. Par contre, en ce qui concerne le corsage, j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois : la première version cousue en suivant les modifications décidées suite à ma toile a été un gros fiasco : emmanchure trop étroite, tissu trop tendu, décolleté trop profond et trop large. Bref, un gros flop !

J'ai donc refait un corsage en suivant le patron initial et ai tenté de rajouter deux pinces de part et d'autre de l'encolure. C'était très moche. Je ne suis vraiment pas au point pour les pinces : elles font des petites poches au niveau de la pointe.

DSCN3875-001

Donc, me voilà reparti pour tout découdre. A ce stade, je me suis demandée si le tout n'allait pas partir à la poubelle ! A quoi bon prendre le temps de faire une toile si c'est pour galérer autant après ?

Ultime tentative, j'ai froncé l'encolure, cousu un biais pour terminer proprement et poussé un gros soupir de soulagement vu que le résultat, sans être parfait, me convenait (comprenez était portable. Le rendu, en particulier au niveau des bretelles, ne me satisfait pas totalement).

Ce qui me rassure, c'est que Anne-Lise, qui pourtant a l'habitude de coudre des vêtements, m'a avouée avoir trouvé ce patron galère !

 Le nombre de photo est proportionnel au temps passé sur ce projet !

DSCN3868-001

DSCN3869-001

DSCN3865-001

 

DSCN3872-001

Robe portée !

DSCN3945-002

 DSCN3946-001

Noeud pap assorti pour Monsieur !

DSCN3922

 Coton du marché aux tissus de Strasbourg.

 

N'hésitez pas à aller faire un tour chez Je t'aime mon Loup pour y voir la superbe version d'Anne-Lise ! Vu que sa robe est reversible, Anne-Lise a en fait cousu deux robes. Chapeau !

Quand je dis que la couture permet de faire de belles rencontres !

Posté par fabia68 à 22:05 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mai 2015

J'ai fait une toile !

Rappelez-vous, en septembre dernier, j'ai reçu un joli paquet de la part d'Anne-Lise de Je t'aime mon loup dans lequel elle avait glissé, entre autre, le patron d'une robe retro "soirs de vacances" que j'avais repéré sur son blog. Nous avions convenu de la coudre en même temps : pour Anne-Lise la version de gauche et pour moi celle du milieu avec la taille empire.

Crédit photo : Je t'aime mon loup Crédit photo : Je t'aime mon Loup

Il y a quelque temps, pour la première fois de ma vie, j'ai donc fait une toile. Non non, je ne me suis pas découvert une passion pour la peinture ! La toile, c'est la version couture du brouillon, l'idée étant de tester un patron avec un tissu pas cher et d'apporter les éventuelles modification nécessaires pour adapter le modèle à sa morphologie. En l'occurence il m'a fallu modifier le corsage qui baillait beaucoup trop. J'ai donc redessiné l'encolure et comme ça ne suffisait pas, j'ai ajouté une pince au milieu du devant.

Bien que le corsage soit du coup parfaitement ajusté, cette solution ne me convient pas : la couture en plein milieu de l'avant est bien trop visible. Il me faudra donc chercher une autre solution pour ma version finale de la robe.

Sinon, ce modèle a été plutôt agréable à coudre et a été l'occasion de m'initier à de nouvelles techniques : faire des fronces et modifier un patron étaient des choses toutes nouvelles pour moi !

Voilà le résultat !

DSCN3878-002

DSCN3879-001

DSCN3884-001

DSCN3887-001

Tissu : vieille housse de couette en coton. Je savais bien qu'elle me servirait un jour !

Pour voir la toile de Anne-Lise, c'est par ici : Je t'aime mon loup.

Quant à moi, je vous dis à bientôt pour vous présenter la version finale de ma robe. Vous verrez que tout ne s'est pas passé aussi bien que je l'espérais...

 

Posté par fabia68 à 23:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 avril 2015

Le cas du Plantain

Ces quinze derniers jours, j'ai cousu pour moi ! Des vêtements en plus ! Même que je suis contente de moi ! Comme quoi, tout arrive.

Je vous montrerai dans quelques temps une robe. Mais aujourd'hui, c'est de plantain qu'il va être question.

Si vous suivez un tant soit peu la blogosphère couture, il y a peu de chances que vous soyez passés à côté de ce patron. Il s'agit du patron de tee-shirt de Deer and Doe, téléchargeable gratuitement ici et dont on a vu fleurir quantité de versions sur la toile.

Depuis un peu plus d'un an qu'il est paru, je n'en ai lu que du positif. Repoussant ma peur de coudre du jersey, je l'ai donc testé.

On me l'avait dit, mais j'ai pu le constater de moi-même, coudre du jersey avec une surjeteuse, ce n'est que du bonheur ! Quant au patron en lui-même, je ne peux qu'aprouver ce que j'avais lu à son sujet : tout s'emboite parfaitement. Ce tee-shirt a été hyper simple à coudre.

Voici ma première version.

DSCN3824

DSCN3829-1

Coupé en 44, il s'avère trop grand et surtout trop décolleté. Tant que je reste debout tout va bien, mais dès que je me penche c'est le grand déballage. J'aurai pu le fixer avec du scotch double face, comme il m'a été proposé sur facebook mais j'ai préféré modifier le patron et remonter l'encolure de 6 cm. Et cette fois ci, j'ai choisi une taille 42 en gardant la longueur du 44.

DSCN3846-001

DSCN3856-001

Alors c'est sûr, c'est beaucoup moins sexy comme ça, mais ce sera bien plus facile à porter !

L'encolure plisse un peu, pour le prochain je ferai la bande d'encolure un chouïa plus longue pour corriger ça.

 

Malgré tout, patron modifié testé et approuvé ! Il va devenir un classique de ma garde robe. Vous devriez donc en voir d'autres d'ici peu !

 

Jersey mondial tissu. Assemblage à la surjeteuse, bande d'encolure et ourlets cousus à la machine à coudre.

Posté par fabia68 à 19:12 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 février 2015

Un gros nez rouge, un chapeau qui bouge, un air malicieux...

Chronique d'une semaine mouvementée.

Cette année, il n'était pas prévu de coudre pour carnaval : la maîtresse de Petit Ours avait dit s'occuper de tout. Les parents étaient conviés le vendredi après-midi veille de vacances pour admirer leur progéniture déguisé et maquillé. Ça me convient : en ce moment l'envie de coudre n'est pas franchement là.

Lundi soir, un affichage m'apprend que, la maîtresse étant absente jeudi et vendredi et aucun remplacement n'étant prévu, seuls les élèves inscrits à la cantine ou à la garderie du soir seront acceptés (c'est le cas de Petit Ours) et que le défilé de carnaval est annulé pour cette classe. QUOI ? Et donc ? Petit Ours devra regarder les copains des autres classes faire carnaval sans pouvoir participer ? Non mais ça ne va pas ?

Mardi matin, nous avons été plusieurs parents à aller voir la Directrice pour protester. Pourquoi, alors que les parents étaient invités au défilé, ne pas les impliquer pour pouvoir maintenir carnaval pour tous les enfants ? Finalement, nous serons informés que nos enfants pourront participer au défilé de carnaval dès lors qu'un adulte responsable reste présent. Charge aux parents de prévoir les déguisement pour nos enfants et de nous charger de l'habillage/maquillage. Au passage, nous sommes sollicités pour préparer des gâteaux pour le goûter.

Mardi soir, passage en urgence chez Toto pour acheter de quoi coudre un déguisement de clown. Le soir même, couture du pantalon et de la collerette. Bénie soit la surjeteuse ! J'ai assemblé le pantalon directement à la surjeteuse. Du coup, si on fait abstraction des raccords de motifs totalement inexistants, les finitions sont plutôts chouettes. Y a pas à dire, un surjet ça fait tout de suite très propre et même très pro !

Pantalon O du Happy homemade Vol.2 - taille 100 rallongée de quelques centimètres et jambes élastiquées.

DSCN3534

Pour la collerette, ça aurait été plus joli avec un ourlet roulotté, sauf que je n'ai encore jamais essayé et que là, je n'avais pas trop le temps de chercher comment faire. Du coup j'ai fait un surjet pour éviter que le tissu ne s'effiloche et basta.

Collerette inspirée de ce tuto.

DSCN3517

 

Mercredi soir, achat du maquillage et de gommettes, essayage du pantalon et de la collerette, ajustement des élastiques. Petit Ours était aux anges et ne voulaient déjà plus quitter son déguisement. Fabrication de pompons express à la fourchette.

DSCN3522

 

Jeudi soir, fabrication du chapeau à l'aide de carton souple et d'assiettes en carton (le pistolet à colle est vraiment un accessoire que je ne regrette pas d'avoir acheté !). Un coup de peinture en bombe noire puis collage de gommettes avec Petit Ours et voilà le résultat ! J'adore ! Et il est le fruit d'un vrai travail d'équipe : découpe et collage pour moi, bombage pour l'Homme, customisation Petit Ours et moi. J'aime.

DSCN3526

Au passage, confection d'un gâteau. Les enfants n'auront peut être pas le carnaval qu'ils avaient prévu avec la maîtresse et qu'ils préparaient depuis quelques temps mais ils auront au moins un goûter !

Ce jeudi soir, j'ai vu un Petit Ours heureux, heureux, heureux lorsque je lui ai expliqué que j'avais préparé un gâteau et que j'allais venir le rejoindre à l'école le lendemain après-midi pour fêter carnaval avec lui. Mon coeur de mère en est encore tout ému !

Vendredi après-midi : après l'effort, le réconfort. Et les photos pour vous montrer le résultat de cette semaine bien remplie.

 

DSCN3510

 

Image3

Finalement, ça m'a fait bien plaisir de coudre pour mon Petit Ours. De là à remercier la maîtresse pour son absence...

 

Posté par fabia68 à 18:33 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juillet 2014

Renard qui trotte, vaut mieux que lion qui dort *

* proverbe turc. J'essairai de penser à ça la prochaine fois que je courrai après mon fils qui ne veut pas aller au lit !

Quel rapport avec ma cousette du jour me direz-vous ? Une histoire de renard et de chausson (d'où le qui trotte... oui, oui, je sais, je suis trop forte ;-)).

Ma toute toute première paire de chausson, une sorte de prototype quoi, était réussie mais trop petite pour mon fils. Je l'avais donc offerte à un petit bonhomme un peu plus jeune que mon Petit Ours.

C'était à l'automne dernier. Les chaussons étaient en tissu, le petit bonhomme marchait depuis quelques mois déjà. Sachant le nombre de kilomètres que peut parcourir un apprenti marcheur dans une journée et connaissant la vitesse hallucinante à laquelle pousse un pied d'enfant, je ne donnais pas cher de la peau de mes chaussons. Deux mois, trois maximum et ils seraient au mieux trop petit, au pire bons à jeter.

Que nenni ! J'ai revu ma paire de chaussons ce week-end. Ils sont effectivement usés (encore que très peu je trouve - ils sont dans un bien meilleur état que les chaussons tchoupi de mon fils qu'il ne porte que depuis 3 mois !), ils sont effectivement trop petits (mais de très peu). Mais ils ont été portés très régulièrement près de neuf mois ! Waouh !

En plus, il semblerait que le petit bonhomme marque une préférence pour mes chaussons, plutôt que pour ceux du commerce. Re-Waouh ! Rien ne peut faire plus plaisir que d'entendre ça.

Sa maman m'a donc demandé de lui en coudre une nouvelle paire et c'est avec grand plaisir que je me suis exécutée. Le cahier des charges était simple : entièrement en tissu, semelle dans la même matière que les précédents.

Toujours le même patron, en taille 24 sans marge de couture pour obtenir un 23 - toujours le tuto du livre "A petits pas" d'Anne Walterhum modifié : j'ai doublé la semelle de façon à ne pas avoir de couture apparente à l'intérieur du chausson (je me suis inspirée de ce tuto). C'est bien plus joli. Et peut-être plus confortable ?

DSCN2662

DSCN2663

DSCN2668

Semelle en velours brun : Mondial Tissu - Jean (reste de la salopette de Petit Ours) : marché aux tissus de Strasbourg - Coton tout doux renard : Toto Tissus.

Cette nouvelle paire tiendra-t-elle aussi longtemps que la précédente ? Les paris sont ouverts.

Posté par fabia68 à 12:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,