Aujourd'hui me revoilà avec des créations zéro déchet.

J'essaie toujours, petit à petit, un pas après l'autre, de diminuer ma production de déchets. Nous avons beau faire le tri, la vitesse à laquelle nous remplissons la poubelle me sidère !

L'exemple donné par des membres de la famille, puis les témoignages des uns et des autres bien engagés dans la démarche, m'ont amenée à me poser beaucoup de questions et à chercher des solutions. Ce n'est pas grand chose, une goutte d'eau peut être, mais je me dis que c'est toujours ça. Et mine de rien, ça me permet aussi quelques économies. Et moi, je dis oui !

 

J'ai commencé avec des tawashis, ces petites éponges faites mains d'origine japonaise. Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais je ne suis pas fan des éponges. A moins d'en changer très régulièrement, et donc de les jeter, elles sentent très vites mauvais. La tawashi est lavable, un tour dans la machine à laver et la voilà tout belle toute propre ! Elle dure donc bien plus longtemps qu'une éponge. En plus, elle est bien plus belle et peut se décliner dans plein de couleurs pour embellir votre cuisine. Zéro déchet, pas de film plastique pour emballer votre paquet d'éponge, mais aussi zéro dépense si, comme moi, vous utilisez du matériel de récup'.

J'ai testé d'abord les tawashis au crochet, tuto d'aiguilles et papilles. J'ai augmenté le nombre de mailles, ma première tentative étant minuscule.

 

Ne sont-elles pas belles ? Et très efficaces ! Elles gratouillent très très bien, sans rayer. J'avoue être conquise !

DSCN6583-001

DSCN6609-001

 EDIT du 13/05/17 : pour la tawashi bicolore, j'ai utilisé du fil microfibre Omega de Lang (50% Polyamide, 50% Acrylique), pour les bleues, c'est du fil 100% acrylique.

 

J'ai ensuite recyclé les chaussettes trouées de Petit Ours pour tester la version tissée. Les tutos pullulent sur le net, voici celui de Kaisen Magasine. Je suis beaucoup moins convaincue. Je les ai testées pour le ménage et elles laissent des petits bouts de fibres un peu partout. Pas vraiment le but. A essayer avec d'autres types de tissus, vieux tee-shirt à manches longues en jersey, peut être ?

DSCN6584-001

 

 

J'ai ensuite voulu me lancer dans la fabrication de produit vaisselle solide, ou cake vaisselle. Mon flacon de liquide vaisselle se vidant bien trop vite à mon goût, la promesse d'un produit plus écologique et plus durable me plaisait bien. Sa composition ? Du sodium coco sulfate, tensioactif dérivé de la noix de coco, des cristaux de soude, des huiles essentielles et de l'eau. J'ai suivi la recette de Sa'ravissante Beauté.

 

EDIT du 15/08/2017 : le blog Sa'ravissante Beauté a fermé. Je n'avais pas pensé à noter la recette mais je pense avoir retrouvé l'équivalent chez Mon P'tit Pote (les quantités varient peut-être un peu, mais de mémoire la recette est la même). Du coup, je la met directement ici, pour éviter de revivre la même mésaventure !

Ingrédient : 250g de sodium coco sulfate (SCS)

                  30 g d'eau

                  20 g de cristaux de soude

                  30 gouttes d'huiles essentielles (10 de citron, 10 d'orange douce et 10 de pamplemousse)

Protéger bouche et nez lors de la manipulation du SCS, c'est une poudre très volatile et irritante pour les voies respiratoires.

Fabrication : au bain marie, mélanger à l'aide d'un pilon le SCS et l'eau. Le mélange devient peu à peu pateux sous l'effet de la température.

                     Hors du feu, ajouter les cristaux de soude et bien mélanger au pilon.

                     Une fois le mélange homogène, ajouter les huiles essentielles et mélanger encore une fois au pilon pour homogénésier.

                     Transvaser dans un pot propre et desinfecté en tassant au fur et à mesure. Laisser sécher. C'est prêt !

Utilisation : humidifier son éponge et la frotter tout simplement sur le cake vaisselle. Après utilisation, vider l'eau du bocal avant de le fermer.

 

Ce produit vaisselle, tient ses promesses ! Il lave et dégraisse parfaitement bien, dure bien plus longtemps que mon liquide et sent très bon ce qui ne gâche rien ! J'ai malgré tout décidé de ne plus m'en servir pour le moment en raison de la présence des huiles essentielles. En effet, j'allaite toujours P'tit Loup et sais que beaucoup d'huiles essentielles sont interdites aux femmes allaitantes. Manipuler ce produit représente-t-il un risque pour mon enfant ? N'y connaissant rien sur le sujet je ne sais pas et, dans le doute, préfère m'abstenir. Si vous avez la réponse, ça m'interesse ! Le port de gants résoudrait sans doute le problème mais je déteste ça.

 

EDIT du 09/05/2017 : les huiles essentielles de citron, orange et pamplemousse ne sont pas contre-indiquées pour les femmes allaitantes ! Par contre, elles sont photosensibilisantes. Merci Laure pour les infos !

 

 DSCN6588-001

DSCN6580-001

 

 Je reviens vite avec la suite !